• 18 € Prévente
Live

Réservez vos places

Cold Wave, Post Punk

Evènement
Facebook

Dans le cadre de la première édition du Festival "La Semaine Sainte" (La Setmana Santa), la soirée CULT proposera de faire se rejoindre old school et nouvelle scène post punk mais également néofolk brumeux pour une rare messe sonore.


NONN † (Suède) :

« La Suède possède déjà certains des plus passionnants noms du psychédélisme moderne et NONN, sorti d'un hiver désolé, rejoint désormais les rangs de ses pairs. Peaufinant un subtil mélange post punk / cold wave, l’atmosphère sombre et glacée du nord de la Suède a inévitablement exercé une grande influence sur leur projet.
Brouiller la frontière entre le post-punk glacial, l’électronique industrielle et l’esthétique des années 80.
Si le style est contemporain, il est difficile d’écouter ces morceaux sans les imaginer résonner sur le dancefloor moite d’un entrepôt berlinois au début des années 80.
NONN, une beauté brute servie par le minimalisme : synths et drones aériens, beatbox cosmique, envolées de guitares éthérées et voix qui résonnent à l’autre bout de la galaxie.
Pour tous les amateurs de psych-rock, post-punk et electronica qui se respectent ».

https://fuzzclub.bandcamp.com/album/nonn

https://www.facebook.com/nonnband



Death in Rome † (Allemagne) :

Un groupe néofolk qui s’appelle Death in Rome, en résonance au livre de Robert Katsz plus qu'à la clique de Douglas Pearce, qui vient d’Allemagne et qui reprend des hits populaires signés Rihanna, Wham, Britney Spears ou Miley Cyrus... c'est une farce? Fort probable.

Mais la farce devient grinçante comme au théâtre lorsque ces énergumènes agrémentent leurs shows de projections vidéos faisant référence aux heures les plus sombres de la seconde guerre mondiale. Certains y trouvent alors un mauvais goût dérangeant là où d'autres y voient la parabole de la tyrannie qu'exercent les grosses productions de l'industrie musicale sur des cerveaux innocents. Car Death in Rome se définit avant tout comme une œuvre d'art, au-delà de toute idéologie politique et l'anonymat de ses protagonistes garantit leur plus grande concentration sur son contenu artistique.
« (…) Plus jeunes, (…) certaines chansons nous ont ennuyés si intensément qu’elles nous ont atteintes au plus profond de notre personnalité (...) Nous effectuons un exorcisme pour guérir nos âmes empoisonnées. C’est vraiment sérieux et c’est sûrement la raison pour laquelle c’est une bonne blague ».

Il y a 3 ans, le groupe s'émancipe avec « Nine Years », élargissant son concept initial en incorporant à son répertoire des compositions originales. Le résultat est toujours extrêmement bien senti et tout à la fois profondément cynique et désespéré.

http://deathinrome.net

https://deathinrome.bandcamp.com



Candélabre † (Toulouse / FR) :
« Candélabre se forme en 2017 à Toulouse nourri d'influences 80's et 90's (Cocteau Twins, Slowdive, Ride, Dead Can Dance, Cranes), et plus récentes (The Soft Moon, Chelsea Wolfe, Tropic of Cancer, Black Marble), le groupe revisite de manière anachronique et résolument moderne les heures de gloire de la cold wave et du shoegaze. En découle une musique alliant densité sonore, langueur et tension.

Combinant trames électroniques, guitares réverbérées, claviers et basses gorgées de chorus, les cinq titres de leur premier EP s'alternent entre explosions spectrales et sensuelle intensité. Le chant de Cindy Sanchez jouant un rôle primordial dans le son du groupe, déploie mélodies et harmonies dans lesquelles la candeur se pare d'atours venimeux. Les textes sont écrits sous forme de poésies macabres. Ils racontent des histoires sombres mais jamais larmoyantes dans lesquelles l'imagerie et le décorum religieux se mêlent à des narrations plus intimes et personnelles. De la même manière le timbre diaphane et léger de la chanteuse s'oppose tout en se mêlant à la fois au poids du discours.

Avec les cinq titres du EP éponyme sorti chez Solange Endormie, le trio offre une solide première version de leur playlist et ses performances scéniques annoncent incontestablement un futur sombre et prometteur ».


Cørde † (Toulouse / FR) :

Projet solo de Dominique Jansana, Cørde est un one-man band à la fois aérien et percutant empreint d'une urgence post-punk. Le grand monsieur, authentique et déterminé, caresse son violoncelle puis assène ses boucles incisives sur une rythmique froide, minimale, rigoureuse, implacable. Les mélodies acérées comme des litanies post-requiem convoquent les fantômes du Kronos Quartet, Sonic Youth ou Joy Division.

➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖

🤖 INFOS PRATIQUES🤖

📍 15 Avenue Honoré Serres, 31000 TOULOUSE
Ⓜ️ Métro Compans Caffarelli (Ligne B)

🍻Bar à Vins, Cocktails & Bières🍹
Retrouvez l’équipe au bar, dans la salle
Moyens de paiement : CB & Cash

L’accès à un débit de boissons est interdite aux mineurs de moins de 16 ans non accompagnés par un adulte.

 

🎟️ BILLETTERIE 🎟️

Moyens de paiement sur place : cash


👜Vestiaire🧥
1€ l’article
Moyens de paiement : cash
 

http://www.lerextoulouse.com/fr/

https://www.instagram.com/le_rexdetoulouse/

https://www.facebook.com/lerexdetoulouse

📨 contact@lerextoulouse.com 📨


➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖➖

  • Teuf de Toulouse
  • FRANCE BLEU
  • Bleu Citron